Téléphone : +377 97 70 11 66 | contact@vin-sur-20.com

Domaine CHAMPY – Bourgogne – Beaune

Photos Domaine CHAMPY – Bourgogne – Beaune

Domaine CHAMPY Bourgogne Beaune logo Domaine CHAMPY – Bourgogne – Beaune Domaine CHAMPY Bourgogne Beaune Domaine CHAMPY – Bourgogne – Beaune Domaine CHAMPY Bourgogne Beaune2 Domaine CHAMPY – Bourgogne – Beaune

: CHAMPY
Région : Bourgogne
Ville / Terroir : Beaune

Fondée en 1720 par Edme Champy, la Maison Champy est la première maison de vins établie en Bourgogne. La société possède des caves à Beaune qui datent, pour certaines, du XVème siècle.

Champy prend un nouvel élan lorsqu’elle est rachetée en 1990 par Henri et Meurgey et Beuchet. Ils s’appuient sur l’expérience d’Henri Meurgey, riche de 35 ans d’activité en tant qu’œnologue vinificateur et courtier. Champy vinifie plus de la moitié de sa des appellations de Côte d’Or issue des 12 hectares du vignoble, et pour le reste assure ses achats de raisins, de moûts ou de vins à travers des relations à longs termes avec les viticulteurs.
Sous la direction de Dimitri Bazas, l’œnologue qui a rejoint Champy depuis 1999, les vins blancs sont fermentés et élevés dans les caves historiques de la Maison Champy à Beaune, alors que les vins rouges sont vinifiés dans une nouvelle cuverie au sud de la ville.

Dans le vignoble exploité par Champy, ainsi que ceux d’où proviennent les achats de raisins, de moûts ou de vins, une politique de maîtrise des rendements est respectée. Peu ou pas d’engrais, taille courte et vendanges en vert lorsque nécessaire, contribuent efficacement à la limitation des rendements.

Terroir :

Vignobles et vins
Pour parvenir avec régularité au niveau de qualité souhaité, Champy vinifie plus de la moitié de sa des appellations de Côte d’Or (les raisins et moûts achetés sous contrat, et la issue des 12 hectares du vignoble Champy).
Sous la direction de Dimitri Bazas, l’œnologue qui a rejoint Champy depuis 1999, les vins blancs sont fermentés et élevés dans les caves historiques de la Maison Champy à Beaune, alors que les vins rouges sont vinifiés dans une nouvelle cuverie au sud de la ville.

Outre la issue de son propre vignoble, Champy assure ses achats de raisins, de moûts ou de vins à travers des relations à longs termes avec les viticulteurs. Ceci permet d’acquérir des lots issus de parcelles de clairement identifiées.
Lorsque Champy achète le , l’objectif est de prendre très rapidement le contrôle de l’élevage. C’est pourquoi les fûts sont très souvent fournis aux viticulteurs au moment du décuvage afin d’obtenir le avec l’ensemble de ses lies, et éviter un soutirage à l’issue de la malo-lactique.

Dans le vignoble exploité par Champy, ainsi que ceux d’où proviennent les achats de raisins, de moûts ou de vins, une politique de maîtrise des rendements est respectée. Peu ou pas d’engrais, taille courte et vendanges en vert lorsque nécessaire, contribuent efficacement à la limitation des rendements.
Seuls les rendements maîtrisés permettent la de vins qui expriment avec plénitude et équilibre la typicité des terroirs bourguignons.

Vinification

Les techniques de vinification chez Champy sont adaptées au millésime, à la qualité des raisins et aux caractéristiques du terroir. Idéalement, au cours d’une période de quatre à six jours les vins rouges macèrent à froid afin d’obtenir la couleur et le fruit. Puis arrive la alcoolique, par des levures naturelles. La température maximale de 33 °C sera maintenue aussi longtemps que possible dans les cuves ouvertes en chêne pour extraire la meilleure matière des raisins. L’extraction est réalisée grâce au pigeage manuel d’une part, et quelques remontages d’autre part. Au cours de la deuxième moitié de la , les cuves sont couvertes afin de stabiliser la température et protéger le contre l’oxydation.

Concernant les vins blancs vinifiés chez Champy, seule une partie des Appellations Régionales est vinifiée en cuves inox. Tous les autres vins sont fermentés en fûts – avec une proportion de fûts neufs variant de 20 % pour les appellations villages à 50 % pour les Corton Charlemagne.

Passage en fût et élevage

Selon le millésime, les rouges et blancs ainsi que les meilleurs Premiers Crus sont élevés avec 50% voire 100 % de fût neuf, les autres Premiers Crus rouges et blancs avec 30 à 50 % de fût neuf, les Villages, un maximum de 30 % de fût neuf.
Alors que Champy choisit une majorité de fûts provenant de la forêt de l’Allier, et des Vosges, le mode de séchage et de chauffe du bois est aussi déterminant que sa propre origine. Il semble qu’un séchage de deux ans à l’air libre, allié à une chauffe moyenne du bois pour les vins rouges et moyenne forte pour les blancs soit idéal.
Les caractères intrinsèques du millésime et du cru sont déterminants pour l’utilisation du bâtonnage pour les blancs. Seuls deux soutirages sont effectués, l’un après la malolactique et l’autre au relevage de colle, quelques semaines avant la mise en bouteille.
Tous les vins sont mis en bouteille relativement tard. Alors que les blancs d’entrée de gamme sont embouteillés avant la prochaine récolte et leurs équivalents en rouge à l’automne après vendange. Les grands vins blancs resteront en fût jusqu’à 16 mois et la plupart des rouges seront élevés jusqu’à 20 mois en fût.

Tous les soutirages et déplacement de vins se font par gravité ou par la technique ancienne du soufflet. La mise en bouteille elle-même est assurée par gravité. Toutes ces techniques limitent considérablement l’utilisation des pompes, permettent la filtration légère ou la non ?filtration, autorisent de très faibles ajustements de SO2 et minimisent le choc de la mise en bouteille.
En cohérence avec la garantie d’authenticité et de typicité des terroirs, l’appellation, le millésime et la date de mise en bouteille figurent sur tous les bouchons utilisés par Champy.

Besoin d'information sur les bouteilles de vin ? Demandez-nous:

Civilité : *
Nom : *
Prénom :
E-mail : *
Tél : *
Adresse : *
Code Postal : *
Ville : *
Pays : *
Sujet * :
Message* :
captcha